Union Sportive Availles Limouzine : site officiel du club de foot de Availles-Limouzine - footeo

article de rigueur 3...lol

11 février 2016 - 00:11

quand les terrains de foot ne sont pas praticable alors il y a d'autre moyen de faire du foot le futsal ..footballe en intérieur !!

voici définition et règles :

Le futsal, football en salle, mini-foot ou soccer en salle est un sport collectif apparenté du football. De 1930 à 1933, des règles spécifiques au football en salle ont été créées par l'argentin Juan Carlos Ceriani Gravier, directeur de la YMCA de Montevideo, en Uruguay, où venait de se dérouler la première Coupe du monde.

 

Histoire

Genèse (années 1930)

Le terme futsal est la contraction en mot-valise de l'espagnol : fútbol de salón et du portugais : futebol de salão, littéralement « foot en salle ». Ces deux appellations traditionnelles, encore fréquemment utilisées aujourd'hui, marqueront à jamais l'origine d'un sport issu du continent sud-américain, qui est hispanophone et lusophone. Sa genèse remonte à 1930 à Montevideo en Uruguay, après la première coupe du monde de football. L'argentin Juan Carlos Ceriani Gravier entreprit, de 1930 à septembre 1933, au sein de la YMCA de Montevideo en Uruguay, l'étude et le perfectionnement d'un nouveau sport collectif de balle au pied sous le nom de anglais : Indoor-Foot-Ball (même signification), pouvant se jouer aussi bien à l'intérieur qu'à l'extérieur sur des terrains de basketball.

L'idée originelle n'était pas simplement de jouer au football sur un terrain de quartier, mais bel et bien de créer un nouveau sport avec ses propres règles beaucoup plus strictes, dans l'esprit d'éduquer les jeunes adultes, de les responsabiliser et de les rendre solidaires1,2.

Codification (1933)

À la demande de M. James S. Sumara, directeur de l'Institut Technique de la Confédération Latino-américaine des YMCA, Juan-Carlos Ceriani Gravier rédigea le 9 septembre 1933 sa codification écrite des règles du jeu qu'il distribua à tous les représentants des YMCA sud-américaines, sous le nom de anglais : Indoor-Foot-Ball (football d'intérieur). Mais les jeunes étudiants de la YMCA de Montevideo préféraient lui donner oralement le nom de « bola pesada » (balle lourde) ou encore le nom catalan : foot-bola-sala, (mot composé « football-salle » et non « foot en salle »).

La première version écrite des règles du jeu se compose de onze articles fondamentaux, réunis sur six pages, qui établissent la codification d'un nouveau jeu de balle au pied, comme une synthèse équilibrée de quatre sports distincts dont les règles du jeu sont inspirées de 3 sports de salle, le basketball, le handball, le waterpolo, qui étaient bien codifiés à cette époque, tout en conservant la motivation du football association pour réaliser des buts avec une balle au pied Foot-Ball.

Alors que la pratique du futebol de salão était réservée aux jeunes étudiants des A.C.M. (YMCA) brésiliennes, M. Habib Maphuz de l’A.C.M. de São Paulo, qui travaille à l'élaboration des règles techniques de plusieurs sports au sein des A.C.M., s’empare des règles du futebol de salão et les perfectionne à son tour à partir de 1952, pour permettre sa pratique compétitive entre adultes. Avec l’aide de M. Luiz Gonzaga de Oliveira Fernandes, ils entreprennent d’harmoniser les différentes variantes du futebol de salão pratiquées par les adultes, pour permettre l'organisation de compétitions sportives au sein de Ligues, puis de Fédérations de futebol de salão des états brésiliens. Le 28 juillet 1954, ils fondent à Rio de Janeiro la première fédération connue au Brésil, la Fédération Métropolitaine de futebol de salão dont le premier président est M. Ammy de Moraes. Elle deviendra l’actuelle Fédération de futsal de Rio de Janeiro. La même année se crée la Fédération Mineira de futebol de salão, dans l’État brésilien de Minas Gerais.

C’est en l’an 1956, que MM. Luiz Gonzaga de Oliveira Fernandes et Habib Maphuz publient la seconde version des Règles du jeu futebol de salão, sous la forme d’un livre portant le titre de « Règles brésiliennes du futebol de salão ». Outre ce travail d'unification, elles prennent en compte les évolutions techniques dans le domaine des sports et notamment la fabrication industrielle des ballons de futsal (normalisation de la taille, du poids et des hauteurs de rebond). Elles précisent de nouvelles dispositions, comme la limitation à cinq joueurs de champ, sans modifier toutefois les principes fondamentaux établis dans la première version écrite de Juan Carlos Ceriani Gravier de septembre 1933 qui fait la synthèse des règles du jeu des trois sports de salle déjà codifiés à cette époque, le handball, le basket-ball et le water-polo, tout en conservant la motivation du jeu de balle au pied football.

À partir de 1956, ce sont les « Règles brésiliennes du futebol de salão », qui seront diffusées dans tous les États brésiliens et qui seront adoptés postérieurement par les autres pays sud-américains, puis par la FIFUSA en 1971. C’est aussi ces mêmes règles du jeu qui seront enseignées à partir de 1978 en France, par M. Amador Lopez, sous le nom de « Règles du Jeu du Football Brésilien », au sein de l'Association Française de Futsal (1982).

Le 14 septembre 1969, se réunirent à Asuncion (Paraguay), les représentants du Brésil, du Paraguay, de l'Uruguay et de l'Argentine, pour fonder la Confédération Sud-Américaine de futebol de salão – CSFS, qui fixe son siège à Asuncion.

Deux ans plus tard, Le 25 juillet 1971 la Confédération sud-américaine de futebol de salão (C.S.F.S.) et la Confédération brésilienne des sports – C.B.D, constituent à São Paulo (Brésil) la Federação Internacional de Futebol de Salão (FIFUSA). Son siège sera fixé à Rio de Janeiro. 7 pays, dont 6 pays sud-américains, ont pris part à sa fondation : l'Uruguay, Le Brésil, l'Argentine, le Paraguay, la Bolivie et le Pérou avec un seul pays européen, le Portugal. Son premier président élu est João Havelange (1971-1973) jusqu'à son élection à la tête de la FIFA.

Premiers Mondiaux et conflit avec la FIFA (années 1980)

En juillet 1980, est élu un nouveau président pour la FIFUSA, en la personne du brésilien Januário d'Alesio Neto. Sous son influence, la FIFUSA organise son premier Championnat du Monde de Futsal en 1982 à São Paulo avec la participation du Brésil, Argentine, Costa Rica, Tchécoslovaquie, Uruguay, Colombie, Paraguay, Italie, Mexique, Pays-Bas et Japon.

C'est en 1983, et sous la menace d'une interdiction de l'utilisation du terme "football" par le président João Havelange de la FIFA, que les membres de la FIFUSA aujourd'hui Association Mondiale de Futsal (AMF), déposèrent et enregistrèrent (®) le nom "futsal" le 9 juin 1983 à Madrid en Espagne (acte notarié no 2534 au greffe de Madrid), comme étant le nom universel désignant la modalité sportive traditionnellement appelée fútbol de salón dans les pays hispanophones ou futebol de salão dans les pays lusophones, apparue en 1930 et diffusée au sein des YMCA sud-américaines, grâce à la publication des règles du jeu écrites en septembre 1933 par le professeur d'éducation physique et sportive Juan-Carlos Ceriani Gravier. Les représentants des associations nationales qui étaient membres de la FIFUSA qui gouverne ce sport au niveau international jusqu'en 2002 (aujourd'hui sous le nom d'Association Mondiale de Futsal (AMF)), décidèrent d'inscrire le terme futsal dans les Statuts de la FIFUSA au Congrès de Madrid en marge du second Championnat du Monde de Futsal - Espagne 1985.

Alors que la FIFUSA organise son deuxième Mondial de futsal en 1985 à Madrid (Espagne), la FIFA qui ne parvient pas à internationaliser son jeu de football sur terrain réduit, qu'elle nomme alors « soccer five », « football à cinq » ou « football en salle », ordonne à ses associations nationales de placer sous leur tutelle toutes les organisations de futsal (Circulaire FIFA no 351 du 22 mai 1985) et met en place une sous-commission pilotée par M. Pablo Porta Bussoms, chargé d'étudier une nouvelle codification du football sur terrain réduit. Il faut attendre la fin de l'année 1989 pour que la FIFA, sous l'impulsion de son président brésilien João Havelange, organise à Rotterdam (Pays-Bas), son premier Championnat du monde de futsal FIFA, en y invitant la Sélection Nationale de la Confédération Brésilienne de Futebol de Salão (C.B.F.S.), qui venait de perdre sa couronne face au Paraguay dans le IIIe Mondial de futsal de la FIFUSA en Australie (Melbourne - 1988).

Règles

  Terrain de futsal Surface de jeu

La longueur doit être au minimum de 25 mètres (38 mètres pour les matches internationaux) et ne doit pas excéder 42 mètres. La largeur, quant à elle, doit être au minimum de 15 mètres (18 mètres pour les matches internationaux) et ne doit pas excéder 25 mètres.

Ballon

Il doit être en cuir ou de toute autre matière adaptée. Sa circonférence doit osciller entre 62 cm et 64 cm. Sa masse ne doit pas varier au-delà de 440 grammes au plus et 400 grammes au moins au coup d'envoi du match. La pression du ballon doit être de l'ordre de 400-600 g/cm2.

Nombre de joueurs

Les matchs se jouent entre deux équipes, celles-ci doivent être composées de 4 joueurs de champ et d'un gardien de but. L'équipe peut compter jusqu'à sept remplaçants, dont les permutations sont illimitées durant la rencontre. Un joueur peut rentrer et sortir du terrain autant de fois qu'il le souhaite durant le match. Les remplacements peuvent être effectués à n'importe quel moment du jeu (un joueur doit être complètement sorti du terrain pour être remplacé).

Temps de jeu

Le match se dispute en deux mi-temps de 20 minutes chacune (en temps effectif officiellement) ou deux mi-temps de 25 minutes chacune (en temps non effectif), avec une pause entre les deux périodes, qui ne doit excéder les 15 minutes. Les équipes ont droit à une minute de temps mort non cumulable, dans chacune des deux périodes.

Arbitrage

Quatre arbitres sont nécessaires à l'encadrement d'une rencontre :

  • l'arbitre,
  • le deuxième arbitre,
  • le troisième arbitre (assistant qui comptabilise et note les évènements du match tels que buts, fautes...),
  • le chronométreur (assistant qui gère le temps, arrête et redémarre le chronomètre dès que c'est nécessaire).
Cumul de fautes

N'importe quelle faute précédant un coup de sifflet entraine un coup-franc direct ou indirect (seules les fautes directes sont cumulées). Après cinq fautes directes, chaque faute supplémentaire est sanctionnée par un jet-franc à 10 mètres. Les fautes sont remises à zéro lors de la seconde mi-temps.

Autres particularités

Les rentrées de touche latérale et de coin s'effectuent au pied (règles FIFA) / à la main (règles AMF). Le tacle glissé et la charge pour essayer de déséquilibrer son adversaire sont strictement interdits (règles AMF). Les joueurs ont 4 secondes (règles FIFA) / 5 secondes (règles AMF) pour remettre le ballon en jeu : relance du gardien, coup-franc, remise en jeu latérale (touche) ou remise en jeu de coin (corner).
Il n'y a pas de hors jeu en futsal3.

Deux fédérations : FIFA et AMF

Cas de la Belgique

En Belgique, deux fédérations concurrentes organisent des championnats nationaux de futsal ; l'Association belge de football en salle (ABFS) et l'Union royale belge des sociétés de football association (URBSFA), cette dernière gérant également le championnat de football.

Lancé en Belgique, en Flandre en 1968, le football en salle est devenu national dès 1976. Et c’est suite aux décrets culturels de 1978, que la fédération a vu le jour dans sa configuration actuelle : soit avec un organe faîtier national (l’ABFS), qui chapeaute 2 ailes autonomes (la Ligue francophone de football en salle et la Vlaamse ZaalVoetBalbond), reconnues par le C.O.I.B. et par, respectivement l’ADEPS et le BLOSO. Cette Fédération est affiliée a l'AMF et l'UEFS.

L'URBSFA est une ASBL Il s'agit d'une organisation qui gère le football sur le territoire Belge et à l'étranger, donc rattachée à la FIFA et l'UEFA. Elle compte près de 2 000 clubs de football, 800 clubs de football en salle, plus de 400 000 membres, 7 000 arbitres, etc. Elle organise en moyenne 300 000 rencontres officielles de football par saison.

Le vendredi 13 août 2010, le premier site internet spécialisé dans la diffusion de compétitions de futsal nationales a été créé en Belgique. Le site www.fwbb.be diffuse chaque semaine une rencontre de première division nationale (URBSFA ou ABFS) belge de futsal. Le concept est de diffuser un large résumé (50 à 60 % du temps de jeu effectif) de la rencontre filmée le vendredi soir sur les parquets. Les images sont à voir en ligne dès le dimanche soir de la même semaine. Innovateur, ce site web offre une visibilité sans limite (consultable de partout dans le monde grâce au réseau internet) à un sport en pleine croissance, en général, et à une compétition de haut niveau, en particulier.

Cas de la France

En France, le futsal est apparu en 1978, dans la région Provence-Alpes-Côte d'Azur et plus particulièrement à Cannes dans le quartier de La Bocca (Cannes Bocca Futsal), grâce à M. Amador Lopez animateur de la MJC Frayère, précurseur du développement du futsal français. N'ayant pas l'agrément du Ministère des Sports, il dut se résoudre à intégrer une structure plus importante et continua son œuvre au sein de l'UFOLEP, fédération affinitaire multisports, qui jouit d'un agrément ministériel.

En mai 2002, certains dirigeants de Clubs de futsal ont créé un syndicat sous le régime associatif de la loi 1901, nommé Union Nationale des Clubs de Futsal-UNCFs, ayant pour objet de défendre les droits et les intérêts des Clubs de Futsal. En juillet 2003, l'UNCFs demanda au Comité Directeur FFF de reconnaître le syndicat des Clubs de Futsal comme « union d'association reconnue ». Les motivations du refus de cette instance amenèrent l'UNCFs à suspendre toute relation avec cette organisation. Les dirigeants de l'UNCFs prirent la décision de se consacrer exclusivement au développement d'une fédération française de futsal autonome et indépendante, entièrement dédiée à la pratique de ce sport, selon les règles promues par l'AMF. L'agrément ministériel de fédération sportive est un des objectifs poursuivis par l'Union Nationale des Clubs de Futsal.

La Fédération Française de Football (FFF), sous l'impulsion de sa hiérarchie européenne (UEFA-Union des associations européennes de football) et mondiale (FIFA-Fédération internationale de football association), organise des compétitions de futsal en appliquant les règles dites « Futsal FIFA 2000 », ces dernières inspirées à 80 % des règles AMF (cf. Règles, ci-dessus).

La FFF a obtenu en mars 1997, la délégation de la pratique du « football en salle (futsal) » par le ministère des sports pour le « futsal FIFA » gouverné par la FIFA et dont les règles du jeu ont été publiées par la FIFA en 2000/2001.

La première compétition nationale de futsal, créée en 1999, est la Coupe nationale Futsal, parallèle à la création de la sélection nationale de futsal, sélection qui représente la France dans les compétitions futsal UEFA et FIFA. En 2007, la FFF a également mis en place un championnat, le Challenge national de Futsal, regroupant des clubs spécifiques issus des ligues régionales. Le Championnat de France Futsal lui succède lors de la saison 2009-2010.

L'Union Nationale des Clubs de Futsal (UNCFs) organise en France des compétitions de futsal sport gouverné par la FIFUSA-AMF fondée en 1971 et dont les règles du jeu ont été codifiées dès 1930 (1re édition écrite en 1933 et publiée par Juan Carlos Ceriani Gravier et 2nd édition en 1956 par Habib Maphuz). L'UNCFs est affiliée à l'Association Mondiale de Futsal (AMF) et est reconnue par celle-ci comme organisation délégataire du futsal original en France. L'UNCFs est également affiliée à l'Union Européenne de Futsal (UEFS), la Confédération européenne de futsal de l'AMF.

L'UNCFs organise chaque année plusieurs compétitions de futsal sur l'ensemble du territoire français, aussi bien au niveau national (la Ligue Nationale de Futsal et le Challenge National des Clubs de Futsal), qu'au niveau régional et départemental, via ses Ligues régionales et Comités départementaux de futsal.

Polémique : Malgré les obligations liées au service public, qu'a confié le ministère des sports à la Fédération Française de Football (FFF), celle-ci a inscrit les clubs de futsal dans le cadre du football diversifié4 au sein de la LFA (Ligue de Football Amateur), les clubs de futsal affiliés à la FFF sont ainsi considérés comme des clubs de Football et sont contrôlés et gérés par les instances du Football. Les obligations liées à la délégation du ministère, telles qu'élections démocratiques, représentation des acteurs du futsal, sont passées outre. D'autre part, l'UNCFs est une association loi 1901 n'ayant pas la reconnaissance par le ministère des sports du statut de Fédération Française Sportive. Cette absence de statut ne s'oppose cependant pas à l'organisation de compétitions du moment que le code du sport est respecté.

  • Déroulement du championnat de France de futsal

Le championnat de France de futsal se décompose en deux groupes de 12 et 13 équipes. Au terme de la saison régulière, les deux vainqueurs s'affrontent pour la grande finale.

Suite à un conflit interne, à l'issue de la saison 2013-2014, l'UNCFs a cessé d'organiser le Futsal AMF en France et l'AFF (Association Française de Futsal) a vu le jour et s'est faîte reconnaître officiellement par l'UEFS (Union Européenne de FutSal) et l'AMF (Association Mondiale de Futsal). Le championnat de France est partagé en deux ligues nationales (Nord et Sud) et des Championnats de comités (Régionaux et départementaux). Les départements les plus actifs au sein de l'AFF sont le Gard, le Vaucluse, l'Hérault, les Bouches du Rhône et le Var.

Il existe une coupe de France où sont invités tout club souhaitant découvrir un sport à part entière créé en 1933 et qui voit chaque année de plus en plus de clubs rejoindre l'AFF déçus des conditions d'existence et du développement du Futsal en France proposé par la FFF.

Cas de l'Italie

En Italie, le futsal est apparu en 1987 avec la F.I.F.S. (Fédération italienne de football en salle), qui fut l’une des fédérations fondatrices de l'UEFS (Union Européenne de Futsal) et est la seule fédération au monde autorisée à propager le futsal en Italie et à utiliser les marques et les logos internationaux. En 1991 elle a même réussi à organiser les Championnats du Monde à Milan. De 1992 à 1996, en collaboration avec le Walt Disney Company Italie, elle a organisé cinq fois de suite le trophée Mickey Mouse. En 1992, la FIFS. a participé au Championnat Européen à Oporto (Portugal) organisé par l’ancien UEFS espagnole. En 1994, elle participa pour la dernière fois à une Coupe du monde organisée par FIFUSA, mais le résultat était décevant: la nationale italienne s’était classée à la dernière place.

La FIFS envoyait des équipes vainqueurs du championnat national à participer à la Coupe des Champions des clubs: en 1991 l'AS Milan se classa septième de même que la GS Danypel Milan en 1992 et 1993; en 1995, le Turro Sporting termina le tournoi à la huitième place. À la fin des années '90, en raison de graves problèmes de santé du président Caminiti, la Fédération resta en veille jusqu'à sa reprise en été 2009, date de l'avènement d'Axel Paderni à la tête de la fédération. Cette association organise des matchs amicaux nationaux et internationaux pour les clubs et a organisé aussi la Coupe méditerranéenne de futsal (valides et handicapés) et la Coupe mondiale.

 

quelques image pour illustrer ce sport !!

Commentaires

0-1
usa / CHARROUX MAUPREVOIR 2 mois
usa / CHARROUX MAUPREVOIR : résumé du match 2 mois
4-1
CHARROUX MAUPREVOIR / usa 4 mois
CHARROUX MAUPREVOIR / usa : résumé du match 4 mois
4-0
usa / BLANZAY 4 mois
usa / BLANZAY : résumé du match 4 mois
0-0
SUD VIENNE-REG COUHE / usa 4 mois
SUD VIENNE-REG COUHE / usa : résumé du match 4 mois
0-1
usa / MAZEROLLES AS 5 mois
usa / MAZEROLLES AS : résumé du match 5 mois
1-0
usa / LHOMMAIZE 6 mois
usa / LHOMMAIZE : résumé du match 6 mois
7-3
usa / QUEAUX-MOUSS. 7 mois
usa / QUEAUX-MOUSS. : résumé du match 7 mois
usa : nouveau joueur 8 mois

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez régulièrement l'actualité du club par e-mail

OU